Atlas assurances

Les risques de rouler sans assurances

Si vous êtes vous-même automobiliste, vous savez forcément qu'il est indispensable de souscrire à une assurance auto : c'est en effet une obligation légale depuis la loi du 27 février 1958, et ce pour tous les véhicules terrestres à moteur. Mais au-delà de l'obligation rendue légale par le code de la route et celui des assurances, c'est surtout une obligation morale qui s'impose à chaque conducteur.

A quoi sert l'assurance auto ?

L'assurance auto est utile à bien des égards : elle permet en effet de garantir la prise en charge de tous les dégâts subis et causés lors d'un accident de la route. Cela concerne notamment les véhicules en circulation, mais également en stationnement. Il existe de nombreuses formules d'assurance, à choisir selon plusieurs critères : il s'agit notamment du nombre de kilomètres parcourus dans l'année, mais aussi du budget que l'on souhaite allouer à son assurance. Par exemple, un automobiliste qui ne roule que quelques centaines de kilomètres par an pourra se contenter d'une assurance au tiers, alors que celui qui roule beaucoup préfèrera une assurance tous risques, plus chère mais plus sûre.

Que risque-t-on sans assurance ?

D'un point de vue légal tout d'abord, le fait de circuler en voiture sans assurance est sanctionné d'une amende de 500 euros. Le montant de cette sanction est certes dissuasif, mais c'est surtout au niveau moral que l'obligation s'exerce. Car avoir un accident sans être couvert par une assurance peut coûter très cher : le moindre petit accident de la circulation peut en effet provoquer de graves dommages au véhicule, mais aussi à ses occupants. Et sans assurance, c'est alors au responsable de l'accident qu'il incombe de régler tous les frais résultant du sinistre. Et quand on connaît le coût de la moindre petite réparation de voiture ou d'une hospitalisation, autant dire qu'il est plus qu'indispensable de souscrire à une assurance auto.